Albumez-vous #10 : Histoires de Noël 🎄🎅

new-piktochart_24434336

Sans grande surprise vu la période, je reviens en fanfare (après des semaines d’absence, mais chuuuut !) pour vous proposer une sélection d’albums de Noël qui figurent parmi mes préférés. 

Lettres timbrées au Père Noël ; par Elisabeth Brami & Estelle Billon-Spagnol
Publié chez Talents Hauts, 2017
[A partir de 5 ans]

61gnddfmx2bl

Tout est dans le titre. Oui parce que les lettres au Père Noël, on a l’habitude merci, mais les lettres de réclamation, un peu moins, et c’est ce qui fait la grande originalité de cet album !

Les auteures ont ainsi imaginé une vingtaine de lettres écrites par des enfants d’âge et d’origine différents, pour qui Noël n’a pas été parfait. Cadeau abîmé ou inadapté, toutes les situations prêtent à sourire, ou à réfléchir sur la manière dont on aborde cette fête désormais très (trop?) commerciale : l’occasion de rire, mais également d’amener les enfants à la discussion de certains thèmes (question du genre, maladie, racisme, inégalités à travers le monde…)

La mise en page très variée des lettres rend l’album terriblement dynamique : chaque lettre est ainsi rendue unique de par une typographie, un style d’illustration, et un ton différent. 

Sans titre.png

Si Lettres timbrées […] figure parmi mes petits chouchous de cette sélection, c’est parce qu’il apporte un vent de fraîcheur dans un type d’album d’habitude très classique et stéréotypé. A la fois amusant et étonnant, il permet aussi aux enfants de s’interroger sur la symbolique de cette fête, et sur les inégalités sociétales. Un must have donc !

Que fait le Père Noël quand il ne distribue pas de jouets aux enfants ?
par Céline Lamour-Crochet & Olivier Daumas
Publié chez Bilboquet Editions, 2011
[A partir de 3 ans]

a1w-xe0jrdl

Incroyable mais vrai : le Père Noël aurait une vie en dehors de sa tournée annuelle ! Mais alors que fait-il les autres mois de l’année ? C’est ce que cet album se propose de faire découvrir aux enfants curieux !

Chaque double page décline les activités du gros barbu au fil des mois : dégustation de la galette des rois, déguisement de carnaval, vacances à la plage… l’occasion pour les petits lecteurs de réviser le calendrier ainsi que les activités ou fêtes liées à chaque mois.  

Drôle et surprenant, cet album dépoussière efficacement l’image du Père Noël, tout en amusant les enfants. On admire l’inventivité des auteurs, ainsi que la patte graphique très reconnaissable (et tellement chouette !) d’Olivier Daumas, qui est pour beaucoup dans le charme du livre. 

que_fait_pnoel_extrait

Joyeux Noël petite souris !; par Audrey et Don Wood
Publié chez Mijade, 2006
[A partir de 2/3 ans]

915zjatrq9l

L’originalité de ce joli album, c’est l’interactivité présente entre le lecteur et la petite souris de l’histoire, puisqu’on s’adresse directement à elle, ce qui est peu courant dans les livres. 

« Bonjour, petite souris. Je vois que tu es prête pour Noël. Oh là là ! Que de cadeaux ! Ils sont tous pour toi ? Mais dis-moi, petite souris, et le gros ours affamé, alors ? As-tu pensé à lui, blotti dans sa caverne si froide et si noire tout en haut de la colline ? Le gros ours affamé aime tellement les cadeaux de Noël ! … »

La souris, d’abord inquiète, entreprend de mettre ses précieux sous clé…avant de se décider à jouer la Mère Noël chez le gros ours oublié. La chute de l’histoire peut sembler prévisible, mais les auteurs ont réservé aux lecteurs une dernière surprise ! 

DSC00442.jpg

Les images subliment complètement le texte : l’expression de la souris est fabuleuse (ce qui rend les différentes émotions d’autant plus perceptibles pour les plus jeunes), et le travail sur la lumière est incroyable ! On en redemande !

Noël chez Ernest et Célestine; par Gabrielle Vincent
Publié chez Casterman, 2011 (première parution en 1983)
[A partir de 4 ans]

71gpokhfa2l

Si vous ne connaissez pas encore ces bijoux de la littérature jeunesse, je ne peux plus rien pour vous (à part vous en présenter un échantillon ici justement) ! Ernest et Célestine, ce sont des livres chaleureux et pleins de bienveillance, qui laissent petits et grands ravis. 

Une fois n’est pas coutume, l’histoire est tendre et touchante, et présente une manière différente de fêter Noël : Ernest et Célestine veulent organiser un réveillon avec tous leurs amis, mais n’ont pas d’argent à y consacrer…heureusement, la petite souris ne manque pas d’idées créatives pour palier ce manque !
Gabrielle Vincent délivre encore un joli message d’humanité, loin de toute surconsommation, et montre qu’on n’a finalement pas besoin de grand chose pour s’amuser et passer un moment agréable. Bref, une jolie façon de rappeler aux plus jeunes les vraies valeurs de Noël, qui ont tendance à être oubliées à l’heure actuelle… 

Sans titre.png
Evidemment, les aquarelles de l’auteure donnent tout leur charme aux albums !

Noël de sapin; par Michel Gay
Publié chez L’Ecole des loisirs, 1999
[A partir de 2 ans]

71nzhbjfwjl

C’est sans doute le plus simple de la sélection, mais aussi un des plus touchants à mon sens.

Nul Père Noël dans ces pages pour une fois ! Noël de sapin reprend la trame du célèbre conte Le Petit Sapin, de Andersen, et nous éclaire sur le devenir des arbres de Noël après les fêtes, souvent abandonnés sur le trottoir une fois le jour J passé (avec néanmoins une fin heureuse ici !). 

Le texte s’avère très facile d’accès, les illustrations simples mais efficaces, ce qui rend l’album adapté aux plus petits dès 2/3 ans. De plus, le récit comporte un aspect écologique qui permettra d’ouvrir la discussion avec les enfants pour les sensibiliser à l’environnement. 


Sur ce, je vous laisse vous goinfrer de bûche : moi je file lire au chaud !

giphy.gif

Publicités

Albumez-vous #9 : spécial monstres 👻

Halloween est déjà bien présent dans les esprits et à cette occasion, j’avais envie de vous présenter quelques albums sur le thème des monstres et des méchants pour les enfants. S’ils fonctionnent bien même avec les plus petits, c’est surtout parce qu’ils sont partiellement animés ou qu’ils comportent des volets à soulever (interactivité, m’voyez?) 

Va-t’en, Grand Monstre Vert ; par Ed Emberley
Publié chez L’Ecole des loisirs, 1996
[A partir de 3 ans]

71bpllmfxfl

Il a un long nez bleu turquoise, deux grands yeux jaunes, des cheveux violets et des dents pointues : c’est le Grand Monstre Vert qui se cache dans le livre ! Heureusement pour les petits lecteurs, il disparaitra rapidement, tandis qu’ils tourneront les pages de l’album.

Grand succès auprès des enfants qui ne se lassent pas de voir apparaître ou s’en aller cette bestiole plus rigolote qu’effrayante ! Le principe d’accumulation et de suppression d’éléments à chaque page permet même de s’en inspirer pour une activité manuelle après lecture. C’est aussi un album intéressant pour les plus petits d’un point de vue du langage, puisqu’ils pourront se familiariser avec les formes et couleurs via la description des caractéristiques physiques du monstre.

Chhht ! ; par Sally Grindley
Publié chez L’Ecole des loisirs, 1991
[A partir de 3 ans]

810bmel12ql

Grand classique de la littérature jeunesse, maintes fois plébiscité par l’Education nationale pour une utilisation en classe, Chhht ! a de vagues airs de livres-jeux qui séduit immédiatement les enfants. Le principe ? Pénétrer dans le château du géant endormi, sans réveiller ses compagnons et animaux de compagnie (géants eux aussi, ben oui).

Cet album est un vrai plaisir pour la lecture à voix haute : le lire en chuchotant, tout en ménageant un petit suspense à chaque page rejoutera un effet sympathique à l’histoire 😉 Effet garanti, même après maintes lectures !

Un système de petites fenêtres à soulever permet de surveiller ce qu’il se passe dans les autres pièces et ainsi de voir si on a été repéré : il fallait y penser. Vous l’aurez compris, les enfants se prennent très facilement au jeu, et le texte est suffisament court pour permettre aux plus jeunes de se l’approprier sans problème.

Série Comment ratatiner… ; par Catherine Leblanc
Publié chez P’tit Glénat, depuis 2010 jusqu’à maintenant
[A partir de 5-6 ans]

Et si on débarrassait les plus jeunes de leurs peurs des monstres ? C’est justement l’idée qu’ont eu Catherine Leblanc et Roland Garrigue avec cette série d’albums loufoques ! Dans Comment ratatiner…, on présente la créature dont il est question, puis on explique comment déjouer ses ruses de manière drôle, voire parfois absurde.

Tous les monstres sont passés en revue : vampires, ogres, zombies, araignées…même les ignobles maîtresses y trouvent leur place ! Les illustrations désopilantes et caricaturales sont, à mon avis, pour beaucoup dans le succès de cette série. Quant aux conseils prodigués, il me font régulièrement sourire, même si je trouve le niveau de difficulté plus élevé dans certains tomes.

double21
Typologie du vampire

Comment ratatiner les méchants ? ; par Catherine Leblanc
Publié chez P’tit Glénat, en 2012
[A partir de 4 ans]

61djnyjfqkl

Le livre idéal pour en finir avec les cauchemars ! Toujours dans la continuité de la série à succès Comment ratatiner…, les auteurs donnent cette fois l’occasion aux enfants d’écrabouiller eux-même les méchants à l’aide de nombreuses tirettes et volets à soulever.

Le contenu est simple et le livre bien conçu. A l’aide d’une bonne touche d’humour et de pop-up rigolos et colorés, les éditions P’tit Glénat aident les plus jeunes à dédramatiser leurs peurs des sorcières, loups, ou fantômes…). Finalement, vu ce qu’ils subissent ici, on aurait presque pitié des pauvres méchants !

Au secours ! Une sorcière au nez crochu ; par Orianne Lallemand
Publié chez Nathan, en 2013

[A partir de 3-4 ans]

51rto2eux3l

Mélie la petite souris, s’est faite enfermée chez la vilaine sorcière ! Ce sera au lecteur de la délivrer, en menant l’enquête grâce aux rabats et aux tirettes du livre. Ainsi, à chaque scène, Mélie interagit avec l’enfant et lui demande de trouver quelque chose en explorant les différentes cachettes : l’accès à un passage secret, la clé, et enfin la sortie !

On retrouve avec grand plaisir les illustrations colorées et délirantes de Rolland Garrigue (aussi illustrateur de la série Comment ratatiner…, si vous avez suivi) ! Interactif, plein de suspense et amusant, cet album est un condensé de bonnes surprises. Succès garanti auprès des petits comme des adultes !

sans-titre

Albumez-vous #8 : les albums des 0-3 ans

Parce qu’on voit souvent sortir uniquement T’choupi ou Petit Ours Brun en médiathèque, mais que les rayons regorgent de trésors, j’ai décidé de consacrer le dernier « Albumez-vous » aux livres des touts-petits (0-3 ans) qui sont peut être moins connus, mais pourtant très chouettes ! 

Collection « La p’tite étincelle »
Publié chez Frimousse
[A partir de 1 an]

Comment ne pas tomber sous le charme de ces petits albums ? Très colorés, ces livres aux illustrations simples proposent à l’enfant de découvrir avec humour comment les animaux sont devenus ce qu’ils sont. Saviez-vous par exemple que les défenses d’ivoire de Pof l’éléphant sont en fait deux morceaux de la lune, qu’il a, une nuit, fait dégringoler du ciel ? Ou que Zoum-zoum la coccinelle avait perdu tous ses jolis points ? Il a fallu lui recoller avec du caramel, et une petite fille coquine a rajouté deux bâtons de réglisses sur sa tête !

Comportant très peu de textes, et dotés de graphismes amusants,
on ne se lasse pas de ces anecdotes sur le milieu animalier, et l’histoire sera vite retenue par cœur par les bambins !

Collection « Livres Flap »
Publié chez Auzou
[A partir de 2 ans]

Toute jeune collection, les « Livres Flap » ne comptent pour le moment que quatre titres. Le principe est simple : à chaque album, on retrouve un animal apprenti-détective qui a perdu quelque chose, ou quelqu’un. L’enfant doit alors soulever les différents volets et explorer toutes les pages à la recherche d’indices…  Ludique et amusant, sous des airs de partie de cache-cache, cette collection aux illustrations craquantes en séduira plus d’un !

Collection « Les maisons de Léon »
Publié chez Marcel & Joachim
[A partir de 2 ans]

A travers les yeux de Léon, le petit lecteur passe en revue l’intérieur de la maison, de l’hôpital, ou de l’école. Dans ces jolis livres, les différentes pièces des bâtiments apparaissent au fil des pages, grâce à de nombreuses découpes. Conçue par un architecte, cette collection de qualité aborde les thématiques des tout-petits et permets de les familiariser avec les mots du quotidien. Très graphiques, avec du relief, ces premiers albums offrent une bonne prise en main et des illustrations riches en détails. 

Collection « Les imagiers gigogne »
Publié aux Editions Milan
[A partir de 1 ou 2 ans selon les titres]

Comme nombre de livres pour les 0-3 ans, Milan privilégie ici des livres « tactiles » avec des reliefs à toucher : du volume et du creux sur chaque page pour encourager les enfants à mieux mémoriser les mots découverts. Les thèmes disponibles sont divers, la conception est robuste, le principe simple et efficace : bref, « Les imagiers gigogne » font de très bons albums d’éveil !

Ronrons petits chatons
Publié aux Editions Nobi nobi !
[A partir de 3 ans]

ronrons_couverture

Impossible de résister bien longtemps à ces mignonnes boules de poils ! Tout ça, bien sur, grâce aux illustrations pleines de douceur -mais très réalistes- de Yôko Imoto, illustratrice japonaise reconnue. Étrangement, le quotidien de ces chatons (sieste, toilette, coucher, jeux…) fera écho pour les touts-petits, qui trouveront des similitudes avec leur propre comportement. 

Cou-ci Cou-ça
Publié chez Minedition!
[A partir de 3 ans]

cou-ci-cou-ca

Cou-ci Cou-ça est un livre accordéon plein d’hypothèses sur la question suivante : mais comment les girafes font-elles pour dormir avec ce cou interminable planté sur leurs épaules ?  S’en suivent diverses solutions farfelues, comme le fait d’entortiller leur long cou autour d’une branche d’arbre, de se faire soutenir la tête par des oiseaux pendant leur sommeil, ou encore de s’étendre entre deux arbres à la manière d’un hamac !

Adorable et poétique, l’album adopte une mise en page originale, adaptée à l’illustration proposée. Le tout est diablement efficace et devrait arracher quelques éclats de rire aux petits. 

Sans titre

Albumez-vous #7

Un jour, promis, j’arriverais à m’y prendre suffisamment en avance pour faire des thématiques… (surtout que les idées se bousculent dernièrement !) Mais pour le moment, je vous propose de découvrir avec moi quelques albums qui ont retenu toute mon attention dernièrement ! 

Dis, c’est quoi un attentat ? ; par Oulya Setti & Perrine Rempault
Publié aux Editions Bilboquet, 2017
[A partir de 4 ans]

1507-1

Difficile de parler de l’actualité avec les petits, encore plus de leur faire comprendre qu’il ne faut pas avoir peur, car avoir peur, ce serait donner raison aux méchants.

Dans l’ère du temps, cet album des Editions Bilboquet propose pourtant de répondre à la question « c’est quoi un attentat ? », de manière très imagée. Ici, vous ne trouverez ni bombe, ni kalachnikov, seulement quelques situations illustrées, où de méchants personnages terrorisent les plus gentils. Ces comparaisons sont une manière délicate d’expliquer les événements, et de diffuser un message de paix.

61F9Yl7V4kL

« Un attentat, c’est quand toutes les lettres de l’alphabet sont toutes mélangées et ne savent plus écrire AMOUR et PAIX. »


Premier matin
 ; par Fleur Oury

Publié aux Editions Les fourmis rouges, 2015
[A partir de 4 ans]

61upuy02edl-_sx440_bo1204203200_

Encore un bel album publié chez Les Fourmis Rouges ! Si vous ne connaissez pas cette maison d’édition, je vous encourage vivement à jeter un œil à leurs publications 🙂

Texte et illustrations sont doux et s’accordent à merveille pour raconter l’histoire de Petit Ours qui, décidément, n’a pas très envie d’aller à l’école… C’est vrai ça, et s’il oubliait son cartable ? Et si il ne se faisait aucun copain là-bas? Ou pire, que la maîtresse le gronde ?

Rassurer les enfants inquiets à propos de la rentrée scolaire n’est pas toujours chose facile. Mais Fleur Oury s’y emploie avec tendresse, en mettant en scène ces deux ours. Leur manière de se comporter et de se câliner, profondément humaine, les rend particulièrement proches du lecteur, et l’on ne peut qu’admirer le talent de l’auteure pour le dessin au feutre !

Sans titre.png
Franchement, c’est pas beau tout ça ?


Une rencontre ; par Princesse Camcam

Publié aux Editions Autrement Jeunesse, 2013
[A partir de 3 ans]

bm_cvt_Une-rencontre_1032
Une grande émotion se dégage de cet album au format à l’italienne. Par la seule force de ses illustrations et de ses décors en papier découpé, Princesse Camcam nous entraîne dans une histoire hivernale très poétique où vont se rencontrer une renarde et un petit garçon. 

A l’image d’un conte de Noël traditionnel, Une rencontre met en valeur la complicité entre humain et animal, l’amitié, ainsi que la générosité. Un sublime album, plein de délicatesse, qui donnera lieu à un joli moment de lecture !

De manière plus générale, la collection « Histoire sans paroles » est une grosse réussite : elle permet à l’enfant de laisser libre cours à son imagination et par là même de l’encourager à lire à sa manière avant même d’avoir appris ! 

 

Panique au village des crottes de nez ! ; par Jean-François Moriceau & Petra Mrzyck
Publié aux Editions Les Fourmis rouges, 2017
[A partir de 3 ans]

51WWbuEOWoL._SX195_

On en vient à mon album coup de cœur du mois ❤ (et non, je n’ai aucune action placée chez Les Fourmis rouges, c’est promis !) Il y a quelque chose de délicieusement régressif avec ce livre-là : le côté « pipi-caca » est totalement assumé : mieux, il est même mis en valeur ! Imaginez alors le bonheur des plus petits, qui sauteront sur l’occasion pour se faire lire l’histoire 😉  

visuel-cdn-0.jpg
Le village de maisons-nez

Si les dessins aux couleurs pastels (suis-je la seule à trouver qu’on se croirait plongés dans les années 1970 ?) et le physique des personnages rappellent au début les fameux Barbapapa, on est loin d’un univers édulcoré puisque l’album prend rapidement une tournure plus sérieuse, et que l’on se retrouve face à un méchant, qui cause bien des ennuis aux habitants. 

Les habitants découvrirent Papy Boulette en larmes, devant sa maison complètement saccagée.
Tiens- toi bien, voici ce qu’il raconta: « La nuit dernière, un doigt géant a surgi sans prévenir et s’est mis à fouiller partout, du sol au plafond. Il a enlevé toute ma famille, mon fils, sa femme, mes petits- enfants. »
Papy reniflait sans pouvoir se calmer.

La tragédie provoque le départ de la famille Loulou qui, ne se sentant plus en sécurité, prend la route à la recherche d’un nouvel eldorado. Mais, ce n’est pas si facile de trouver une maison à son goût… 

Panique au village des crottes de nez, c’est donc à la fois une invitation à se palper et réfléchir un peu à ce qui se passe à l’intérieur de son corps, mais aussi une manière d’aborder le thème de l’émigration avec les plus jeunes. Mais ça reste avant tout un album à l’humour décalé, qui séduira petits et grands à coup sûr ! 

La Petite sœur du petit chaperon rouge ; par Didier Lévy & Clothilde Perrin
Publié aux Éditions Milan, 2015
[A partir de 4 ans]

COUV_MR_soeurchap.indd

Le saviez-vous ? Le Petit Chaperon rouge avait une petite sœur ! L’album se focalise donc sur Carlotta, jeune casse-cou qui arpente seule la forêt avec le loup -plus tout jeune-. Sa sœur et sa grand-mère ayant des idées de grandeur depuis qu’elles sont devenues célèbres, elles ont décidé de raser la forêt, afin d’y construire un grand parc d’attractions ! Heureusement Carlotta est têtue, et bien décidée à sauver la forêt et tous ses habitants de contes de fées. 

Didier Levy propose au lecteur une suite détournée au célèbre conte que l’on connait. Armé des jolies illustrations de Clothilde Perrin, riches en détails et en références à d’autres histoires, l’album a de quoi plaire à tous ! On notera la dimension écologique qui imprègne le tout, et qui apporte un vrai plus à cette histoire déjà originale. 

petite-soeur3

Albumez-vous #6 : les émotions

Une fois n’est pas coutume, j’ai (enfin) trouvé le temps de préparer une thématique ! Elle m’avait été proposé par Pikobooks je crois, et c’est vrai que c’est une demande fréquente de la part des parents en médiathèque. Aujourd’hui, on parle donc gestion d’émotions en albums !


Bronto mégalo saure ; par Davide Cali & Sébastien Mourrain

Publié chez Sarbacane, 2017
[A partir de 3 ans]

couv-Brontomegalosaure-620x789.jpg

J’apprécie tout particulièrement les romans publiés aux Editions Sarbacane, mais jusque-là, je n’avais jamais feuilleté leurs albums. C’est maintenant chose faite, et je pense renouveler l’expérience bien plus souvent ! 

Dans Bronto mégalo saure, on retrouve le fameux thème de « la grosse colère » abordé avec beaucoup d’humour. Alex, un petit garçon pourtant mignon d’habitude, se transforme en une espèce de Godzilla, et ravage tout sur son passage lorsqu’il est contrarié ! Rien ne semble pouvoir l’arrêter. Sauf peut être la gourmandise…

Les illustrations drôles et modernes, ainsi que le propos décalé sur la maîtrise de la colère feront certainement sourire parents, comme enfants !

Bronto-mégalo-saure-p10-11.jpg

Mon lapin patate ; par Christine Roussey
Publié chez La Martinière Jeunesse, en 2017
[A partir de 4 ans]

51aT6Wgqd8L._SX195_

Après Mon chien qui pue et Mon chat boudin, Mon lapin patate vient compléter la série d’albums consacrés aux animaux domestiques de Christine Roussey. 

La gestion des émotions est, une fois encore, au cœur de ce récit. Le petit garçon de l’album rêve d’un magnifique lapin nain pour son anniversaire. Manque de bol, il reçoit un lapin « très moche, et très très bête », totalement à l’opposé de celui auquel il rêvait tant !  Alors forcément, c’est plus fort que lui : la déception se mue en grosse colère, celle qui donne envie de tout casser et de tant pleurer… Bon, Patate le lapin n’est peut être pas le lapin rêvé, mais il a une présence réconfortante, et pourrait bien être un compagnon de rêve en fin de compte !

« Pendant que je pleurais, j’ai senti Patate venir se coller contre moi. Il ne faisait rien, il était juste là, il était tout chaud et vraiment doux, ses moustaches m’ont chatouillé le nez, ça m’a aidé à arrêter de pleurer »

Christine Roussey exprime tout son talent grâce à des illustrations un peu naïves -presque enfantines-, une bonne dose d’humour, et un récit rythmé, offrant au lecteur un album tendre et amusant. Mignon et jubilatoire, Mon lapin patate sera parfaitement adapté aux enfants qui ont besoin de gérer le trop plein d’émotions, leur montrant que même la colère peut se transformer en quelque chose de positif !

IMG_20170419_132255.jpg

Paul ; par Alice Brière-Haquet & Csil
Publié aux Editions Frimousse, en 2012
[A partir de 3 ans]

cvt_Paul_8097

Paul est un petit garçon très sensible et sa pigmentation traduit ses émotions : la vie lui en fait donc voir des toutes les couleurs ! Pour bien faire, « il lui faudrait une armure en or, de cet or qui transforme les enfants en hommes. » Alors Paul part à sa recherche et traverse le monde. L’occasion pour lui, de découvrir que, tout comme lui, la nature rassemble toutes les couleurs à la fois. 

Alice Brière-Haquet a un véritable don pour choisir les mots justes, les mots doux dont on se régalera. De même, les illustrations aux couleurs pastels, bien que naïves, font de Scil une illustratrice à suivre de près ! En bref, Paul séduit pour son texte extrêmement poétique, et ses dessins émouvants, qui, ensemble, montrent à l’enfant qu’une sensibilité extrême n’est pas forcément un handicap, au contraire, c’est un pouvoir à cultiver. 

« Paul n’est pas timide : il est juste sensible et c’est une chance pour les enfants comme pour les grands. »

41Ga-jspOnL

51GQPDl6P0L


La couleur des émotions
; par Anna Llenas

Publié aux Editions Quatre Fleuves, en 2014
[A partir de 3 ans]

la-couleur-des-émotions

Aie aie aie, le monstre des couleurs est tout barbouillé : ses émotions sont en vrac, il ne s’en sort pas ! Pas toujours évident de mettre des mots sur le ressenti… Alors pour que ce soit plus simple, chaque émotion est associée à une couleur : la tristesse en bleu, la joie en jaune, la colère en rouge etc… 

Son format livre animé/pop-up séduit à coup sûr, en rendant l’expérience de lecture à la fois ludique et captivante. Les textes, poétiques à souhait, ont le mérite d’être courts, tout en restant accessibles à la compréhension des plus jeunes. 

Souvent en rupture de stock, car très apprécié des parents et des enseignants, La couleurs des émotions est une base idéale pour réussir à faire parler les enfants sur ce qu’ils ressentent.  


Dans mon petit coeur
 ; par Jo Witek & Christine Roussey

Publié chez La Martinière Jeunesse, en 2013
[A partir de 3 ans]

41WvSbJKtBL._SX477_BO1,204,203,200_

« Aujourd’hui j’ouvre grand
les portes de mon cœur
C’est un trésor qui change
de couleur suivant mon humeur. »

L’héroïne, une petite fille sensible, grandit et se pose des questions au fur et à mesure. Elle est tantôt triste, tantôt apeurée, énervé ou blessée… Chaque page fait état d’un sentiment différent, tandis que le lecteur ouvre grand les pages de son cœur pour y voir plus clair. 

Le choix des mots est toujours soigné, l’ensemble très poétique : une façon ludique d’apprendre aux petits à apprivoiser leurs sentiments. 

Esthétiquement, on retrouve Christine Roussey (remontez un peu sur la page au niveau de Mon lapin patate !) et ses talents d’illustratrice dans un album tout doux, aux teintes pastels.

« Avec Margot, on s’est dit des mots méchants. Des mots qui font mal au-dedans. Mon cœur est tout brisé. Est-ce que les bisous soignent les bobos de l’amitié ? »

Albumez-vous #5

Parce que je n’ai pas eu le temps de préparer une thématique pour ce mois-ci (bouh !), je vous parle simplement de mes derniers coups de cœur en date ! 🙂

Les coulisses du livres jeunesse, par Pierre Bachelet
Publié chez L’atelier du poisson soluble, en 2015
[A partir de 10 ans]

bm_cvt_les-coulisses-du-livre-jeunesse_2875

Grande fan du travail de Gilles Bachelet (d’ailleurs, cela pourrait bien faire l’objet d’un prochain article par ici :D), je ne pouvais pas passer à côté de cet album !
Comme un pastiche, ce petit livre au format carré s’adresse plutôt aux grands enfant (et aux adultes bien sûr!). Effectivement, loin de raconter une histoire, ici l’auteur nous entraîne sur les traces des personnages phares de la littérature jeunesse. L’occasion de découvrir, avec humour, l’envers du décor à travers diverses étapes : la signature du contrat, la visite médicale, le maquillage…

b_1_q_0_p_0
Rien ne vaut un petit exemple : alors, vous les reconnaissez ?  😉

Si on retrouve d’anciennes références comme Babar ou Pinnochio, des exemples plus récents se sont aussi glissées dans ce petit livre. Extrêmement drôle et joliment illustré, Les coulisses du livre jeunesse est un bel hommage aux classiques de la littérature jeunesse !

La licorne, par Sibylline et Marie Voyelle
Publié chez Des ronds dans l’O jeunesse, en 2015
[A partir de 4 ans]

la-licorne

Paru dans la collection « C’est pas toujours pratique d’être une créature fantastique », ce petit livre au format carré met en scène le quotidien difficile de nos amies les licornes. Ben oui,  c’est vrai quoi : c’est compliqué de jouer à cache-cache, ou d’aller voir un film au cinéma, quand on a une corne sur la tête !
Il n’y a pas à dire : entre les bouilles hyper attachantes des créatures, les situations cocasses extrêmement bien trouvées, et les illustrations très bariolées, cet album a tout pour faire rire petits et grands !
(Et en bonus, à la fin du livre, retrouvez un tutoriel pour dessiner une licorne en plusieurs étapes !)
A savoir que d’autres titres sont également à découvrir dans la collection : la sirène, le loup-garou, et le dragon, pour le moment. 

Autrefois l’Olympe…, Auprès de La Fontaine… & Il était une fois…
Par Agnès Domergue et Cécile Hudrisier

Publié aux Éditions Thierry Magnier
[A partir de 7 ans]

Illustrer un conte, une fable ou un mythe grec en trois lignes, c’est le pari un peu fou que s’est lancée Agnès Domergue. A l’aide des pinceaux de Cécile Hudrisier, elle revisite les textes traditionnels avec beaucoup de poésie et de créativité !
Les formulations employées sont très oniriques, et invitent à l’imaginaire, à l’image des illustrations qui accompagnent les haïkus.
Si certains sont assez évidents à deviner, il faudra se creuser les méninges pour d’autres…heureusement pour le lecteur, la solution se trouve en fin d’ouvrage.

b_1_q_0_p_0
Alors, une petite idée ?

Recueils plein de charme et magnifiquement illustrés, ces petits livres sont également de beaux objets à avoir dans sa bibliothèque : la qualité de l’édition, et l’aspect sobre et élégant contribue à donner l’impression d’avoir un album précieux entre les mains.

Shiro et les kamishibaïs, par France Quatromme, Manuela et Zad
Publié aux Éditions Utopiques, en 2017
[A partir de 6 ans]

61y-v6a4lwl-_sx351_bo1204203200_

Pas très médiatisé et récemment découvert grâce à un ami et ancien collègue (coucou Bruno!), j’ai eu un joli coup de cœur pour les illustrations, ainsi que l’histoire tendre de cet album !
Si vous ne connaissez pas les kamishibaïs -ces petits théâtres traditionnels dont les Japonais se servent pour raconter des histoires-, cet album peut être une première approche de la coutume. Sur le fonds, il m’a d’ailleurs rappelé une autre histoire, celle du Bonhomme Kamishibaï.
Bel album richement illustré, Shiro et les kamishibaïs est un très joli récit sur l’amour des histoires, mais aussi sur la transmission d’un savoir rare.
Pour écouter un extrait audio de l’histoire racontée, ou feuilleter un peu l’album, c’est par ici !

Albumez-vous #4 : Contes et comptines pour tout-petits

Vous êtes plusieurs à m’avoir demandé des idées d’albums pour les tout-petits. Comme c’est loin d’être ma spécialité, j’ai pris du temps pour en feuilleter plus en détail à la médiathèque, ce qui donne lieu au rendez-vous spécial d’aujourd’hui, consacré aux adaptations de contes et comptines pour les 0-3 ans. J’espère que vous y trouverez votre compte !  🙂

Collection « Mes premiers contes animés »
Publié chez Milan jeunesse
[A partir de 2 ans]

Robustes et bien pensés, ces petits livres enchanteront les petites mains, qui n’auront aucune peine à manipuler les pages en carton épais. Quant aux animations, là aussi aucun soucis de solidité : les petits doigts pourront pousser, tirer et tourner à leur aise ! Les parents n’auront donc pas forcément besoin de surveiller bébé comme le lait sur le feu lorsqu’il aura le livre dans les mains, et ça c’est un plus !

Au niveau de l’histoire, les contes sont bien sûr simplifiés à l’extrême, pour une meilleure compréhension de la part des enfants. Néanmoins, cela reste assez fidèle aux versions d’origine. 

Si j’ai mis en avant des histoires de princesses dans le visuel, sachez que la collection s’étoffe au fur et à mesure et propose désormais des contes plus « mixtes », comme Jack et le haricot magique, ou encore Alice au pays des merveilles ! (n’hésitez pas à jeter un œil sur le site de Milan)

Collection « Contes et comptines à toucher »
Publié chez Milan jeunesse
[A partir de 1 ou 2 ans selon les titres]

Là encore, on peut saluer la qualité d’édition : le texte reprend bien l’histoire d’origine, en évitant certes les longueurs, mais sans jamais en changer le sens. A l’aide de visuels très attractifs et de matières à toucher, les plus jeunes découvriront avec plaisir une version interactive des contes ou des comptines traditionnelles. Petit  bonus sur certains livres de la collection : on retrouve parfois un pop up à la dernière page, ce qui enchante à tous les coups les bambins  😉

Signalons que l’ensemble de la collection est très réussi, d’autant plus que Milan propose déjà un large choix d’histoires !

Collection « Comptines pour petits doigts »
Publié chez Nathan
[A partir de 6 mois]

Parce que les tout-petits aussi peuvent découvrir les comptines de façon ludique, Nathan a créé une collection spécialement pour eux !

Peu de choses à en dire, si ce n’est que les illustrations très colorées et minimalistes sont particulièrement attendrissantes. De plus, grâce aux reliefs présents sur chaque double-page, bébé peut toucher et suivre le contour d’objets avec ses petits doigts, pour mieux s’approprier l’histoire.

Bref, de chouettes albums (indestructibles) pour découvrir les comptines dès le plus jeune âge !

Collection « Cache-cache comptines »
Publié chez Retz
[A partir de 2 ans]

Enrichir son vocabulaire, et se familiariser avec des chansons et comptines populaires, c’est ce que propose cette collection aux enfants de 2/3 ans !

Chaque page de l’album comporte des rabats qui masquent une partie de l’illustration. Le principe est simple : l’adulte accompagnant va lire le texte imprimé sur le rabat (en général une question avec son début de réponse), puis l’enfant va tenter de deviner ce qui se cache derrière. On retrouve le texte intégral de la comptine à chanter à la fin du livre.