Chroniques·Policier/Thriller·Young-Adult

Bleu Blanc Sang T1 : Bleu

Bleu Blanc Sang T1 : Bleu; de Bertrand Puard
Publié chez Hachette Romans, 2016 – 312 pages


715l62bj9gfl
5 juin 2018. Tandis que la France enterre à Notre-Dame son président de la République mort tragiquement quelques jours auparavant, un convoi transportant une toile d’une artiste du 18e siècle inconnue, Justine Latour-Maupaz, est pulvérisé au lance-roquettes sur une autoroute du centre de la France. Au même instant, à New York, une œuvre de la même artiste est adjugée pour la somme inouïe de 53 millions de dollars. Pour quelles raisons des forces obscures cherchent-elles à détruire précipitamment, ou à s’approprier soudainement, les travaux de cette peintre ignorée ? À qui profite ce regain d’intérêt ?

5

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre avec ce roman, que j’ai pu lire avant sa sortie grâce à NetGalley. Le livre, de même que son auteur et sa précédente série (Les Effacés), m’étaient en effet inconnus. En me renseignant j’ai appris quelques petites choses : 1/ ce livre est en fait le premier tome d’une trilogie pour adolescents, du genre thriller 2/ il y aura une autre série, un peu dans la continuité de celle-là (en tout cas, qui explore plus en détails le passé d’une des familles mentionnée) 3/ grande première (enfin, je crois) les trois tomes sortiront simultanément le même jour

Difficile de ne pas s’emballer pour cette intrigue aux multiples ramifications, où il est question aussi bien de rancœurs familiales, d’histoire de l’art que de politique. Quand je dis politique, rassurez-vous, ça reste très accessible, et heureusement car je suis moi-même peu branchée sur la question ! 

Une multitude de personnages apparaît dès les premiers chapitres, rendant parfois difficile l’immersion dans le roman. Ces différents groupes de personnes semblent agir de concert, sans qu’on sache quel profit ils en tirent. C’est justement tout l’intérêt du roman de chercher à créer des liens entre les événements et d’affiner ses hypothèses au fur et à mesure. 

Commencer à lire Bleu Blanc Sang, c’est se préparer à passer une nuit blanche, ou bien à rater son arrêt de bus. Le rythme est haletant dans ce roman : tout est mis en œuvre pour donner envie au lecteur de continuer sa lecture, que ce soit par les chapitres, courts et percutants, ou par le cliffhanger de la fin, intenable, qui donne tout simplement envie de se jeter sur la suite !

Le cœur de l’intrigue ne se révèle d’ailleurs que dans le dernier chapitre. Alors qu’on commence à mieux cerner les motivations de chaque camp (du moins, c’est ce qu’on pense), c’est finalement pour mieux s’interroger sur la longévité de l’histoire: faire durer le tout durant deux autres tomes relève du challenge… Et pourtant, je suis relativement confiante pour la suite de cette aventure  🙂 

Vous l’aurez compris, j’ai adoré ce premier tome, que j’ai dévoré en quelques heures seulement ! Le rythme y est soutenu (on ne va pas se mentir, c’est quand même le point essentiel dans un thriller ), l’intrigue se complexifie au fur et à mesure, pour notre plus grand plaisir, et j’ai adoré toutes les manigances politiques et familiales qui sont présentées ! Mais ce qui m’a vraiment séduite, en plus de tout cela, c’est certainement la critique assumée que Bertrand Puard fait de notre société actuelleHonnêtement, je vous conseille de vous lancer à l’aveugle, vous serez totalement happés et votre lecture n’en sera que plus savoureuse ! Moi, c’est sur, je fonce en librairie le 12 octobre pour me procurer les trois tomes ! 🙂 

En bref :
– de multiples personnages bien construits

  – une intrigue palpitante
  – un contexte politique intéressant

Publicités

7 réflexions au sujet de « Bleu Blanc Sang T1 : Bleu »

  1. C’est justement le but 😉 Je ne sais pas trop ce que donneront les tomes suivants, ils sont chacun un peu différent apparemment…mais j’ai vraiment hâte de tout lire !

    J'aime

  2. Je suis tombée sur ce roman, j’ai lu la quatrième de couverture et je l’ai reposé.
    Je lis ta critique et voilà que je regrette mon geste!
    Arg!
    Bon j’ai d’autres lectures pour me consoler mais j’y reviendrai surement.
    A très vite!
    Coline Nelson.

    J'aime

  3. J’ai déjà vu passer cette couverture, mais c’est la première fois que je m’arrête pour lire le résumé et une chronique. Les thrillers ce n’est pas trop mon truc, mais si c’est jeunesse, ça pourrait me plaire 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s