Être bibliothécaire : les idées reçues

[Cet article n’a pas vocation à se moquer, mais plutôt à vous éclairer sur certains points si vous ne connaissez que très peu le métier de bibliothécaire]

Les vieilles croyances ont parfois la vie dure, et depuis trois ans que j’exerce le métier de bibliothécaire, j’en ai entendu des vertes et des pas mûres ! Voici donc une petite sélection de phrases les plus entendues, souvent par méconnaissance du métier. Enjoy !

  •  « Vous étiez encore fermé [tel jour], vous ne travaillez jamais en fait ? »
2003
Rarement, la preuve j’ai le temps d’écrire un blog !

Ah, ces fainéants de fonctionnaires alors… 🙂 Plus sérieusement, c’est totalement faux ! Nous travaillons, pour la plupart, à temps plein, et si l’on s’autorise une journée entière de fermeture dans la semaine, c’est pour s’occuper de la partie invisible de l’iceberg.

En effet, le travail en interne ne peut se faire convenablement que lorsque la médiathèque est fermée et que nous ne sommes pas dérangés par les lecteurs : eh oui, les livres n’arrivent pas tout seuls en rayon 😉 

2004
C’est pas faute d’essayer pourtant…

Du coup, les achats, l’équipement des documents reçus, le rangement des rayons, les tâches administratives, la mise en place de projets d’animations, ou encore l’accueil des scolaires, nous occupe largement quand la médiathèque est fermée. 

Au final, c’est grâce à toutes ces tâches que les bibliothèques fonctionnent correctement : l’accueil du public aux horaires d’ouverture, ce n’est que la partie visible ! 

  • « Quelle chance de pouvoir lire presque toute la journée ! »

2005

*Soupirs. Si seulement ! Malheureusement, mon temps de travail est dédié aux autres tâches citées ci-dessus, en plus de l’accueil du public (prêts/retours, renseignements et inscription, rangement…). Les gens ont parfois du mal à concevoir cette idée, parce qu’après tout, ça fait partie du métier, et que pour conseiller les gens, je suis bien obligée d’avoir une idée de ce que je leur propose.

Mais si je veux lire, pour mon plaisir ou pour le travail, c’est sur mon temps libre que ça se passe ! Heureusement pour moi, j’ai « la chance » de devoir utiliser les transports en commun pour me rendre de mon domicile à la médiathèque où je suis employée, ce qui m’offre plus d’une heure de lecture par jour. Ajoutez à ça du temps libre en soirée, et je ne m’en sors pas trop mal 😉 

  • « Il n’y a pas un peu trop de bruit là ? »
giphy
Bon, j’avoue je pratique, moi aussi, le froncement de sourcils. Intensément. C’est tout un entraînement.

On ne va pas se mentir, pendant très longtemps les bibliothèques ont été considérés comme des espèces de sanctuaires où le calme devait régner.

Bonne nouvelle, c’est fini tout ça ! Maintenant, on parle même de « bibliothèques 3è lieu », soit un lieu dans lequel du lien social doit se créer, où les individus peuvent se rencontrer, se réunir et échanger de façon informelle. Exit les conférences barbantes (bon, ça existe toujours concrètement), place aux ateliers cuisine et travaux manuels ! Lesdits ateliers pouvant même être animés par des usagers, la bibliothèque devient alors un vrai lieu de vie dans une ambiance cosy, où chacun peut participer.

  • « Est ce que vous avez [tel titre] ? Comment ça vous ne savez pas ? »

Étonnamment, non, je n’ai pas le catalogue entier dans la médiathèque dans ma petite tête ! Et heureusement ! Vous imaginez mon état autrement ? 

[…]
[…]
Voilà à quoi je pourrais ressembler : 

giphy1
Même si nous lisons en général beaucoup, la production éditoriale est telle qu’il est impossible d’en venir à bout ! Il y a tant de nouvelles sorties…et pour peu qu’on ne veuille pas se cantonner à un genre particulier (je travaille en section jeunesse, mais j’apprécie aussi beaucoup la littérature générale ainsi que les bandes-dessinées, merci), c’est un cercle sans fin. 

Donc non, nous ne lisons pas TOUS les livres qui sont en rayon, et devons même parfois faire une recherche sur le catalogue en ligne pour nous assurer d’avoir LE titre voulu. 

J’espère que cet article n’aura vexé personne, c’était loin d’être l’idée de base 😉 Si jamais vous aviez des questions concernant le métier, ou les bibliothèques de manière plus générale, je serais plus que ravie d’y répondre en commentaire ! 

Publicités

17 commentaires sur “Être bibliothécaire : les idées reçues

Ajouter un commentaire

  1. Et le classique « Comment?? Vous n’avez pas lu ça? »… Ou ceux qui pensent qu’on est tous bénévoles ou qu’il ne faut pas de diplôme particulier! 😀 Ou encore pire « Enfin une jeune et jolie bibliothécaire! » (de 1: ce n’est pas un compliment. de 2: pourquoi? Faut être vieille et moche pour faire ce métier?)
    Bon je crois que toutes les professions souffrent des idées reçues et qu’on ne sait jamais totalement ce qu’est un métier tant qu’on ne l’a pas exercé.

    Aimé par 2 people

    1. Hahaha ! Si tu savais combien de personnes (*tousse*des parents *tousse*) se sont servi de moi pour dire aux jeunes « fais des études sinon tu seras comme elle… LOOOOOOOOOL.

      J’ai beaucoup ris.
      C’est grâce à vous Niognot et Point c’est tout que ma vision de la médiathèque a beaucoup évolué. Vous m’avez réouvert les yeux il y a plus d’un an et depuis je suis tous les jours plus émerveillée par toutes les activités modernes et sociales proposées par les fonctionnaires les plus cools du monde du livre !

      Aimé par 1 personne

      1. Alors là tu ne pouvais pas me faire plus plaisir à un moment dans ma carrière où je me mets à douter de certaines de nos actions. La faute à une municipalité qui n’a pas de vision pour la lecture publique.

        J'aime

      2. Tu n’as pas idée comme ton commentaire me fait plaisir ! ❤ C'est important pour moi de ne pas être juste une fonctionnaire qui fait à peu près son job…je veux faire plus, mettre en place des choses innovantes à mon échelle et motiver les gens dès tout petit. Maintenant je suis bien tentée de me faire un badge "fonctionnaire la plus cool du monde du livre" haha ;D

        Aimé par 1 personne

  2. Ah il est chouette cet article ! Je m’en vais le transférer à Marion, pour qu’elle sache ce qui l’attend 😉 Et je suis bien contente de l’évolution des bibliothèques, c’est vraiment un lieu de vie maintenant, je trouve ça tellement agréable (même si je n’y vais pas assez souvent que je le voudrais !)
    Victoire

    J'aime

  3. J’adore cet article, d’ailleurs pour certaines choses je m’y retrouve en tant que libraire (le fait de lire toute la journée, de ne pas tout connaître/avoir lu, etc). C’est vrai qu’il y a beaucoup d’à priori, j’ai même une collègue qui dit à chaque fois qu’on doit s’ennuyer en médiathèque, qu’il n’y a «  » »rien » » » à faire. Comme tu dis, il y a beaucoup de choses à faire et traiter, pas forcément pendant les heures d’ouverture !

    J'aime

    1. J’imagine que ça doit être plutôt gratiné en librairie effectivement ! (j’ai parfois de la peine pour vous quand je farfouille dans les rayons et que j’entends certaines remarques des clients…)
      Pas de doute, il y a encore du boulot pour faire évoluer les mentalités 😉

      J'aime

  4. Je travaille dans un musée mais ce dernier est dans le même bâtiment que la médiathèque donc je suis en contact avec mes collègues bibliothécaires très régulièrement (sans compter qu’en Master, j’ai fait un stage en médiathèque) donc je vois bien que les clichés ont la dent dure et qu’ils ne sont pas valables. Par contre, dans ma médiathèque, le calme règne toujours ^^.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :