La différence invisible

La différence invisible; par Julie Dachez & Mademoiselle Caroline
Publié chez Delcourt, 2016

512bmly2cshl-_sx195_

Marguerite a 27 ans, en apparence rien ne la distingue des autres. Elle est jolie, vive et intelligente. Elle travaille dans une grande entreprise et vit en couple. Pourtant, elle est différente.
Marguerite se sent décalée et lutte chaque jour pour préserver les apparences. Ses gestes sont immuables, proches de la manie. Son environnement doit être un cocon. Elle se sent agressée par le bruit et les bavardages incessants de ses collègues. Lassée de cet état, elle va partir à la rencontre d’elle-même et découvrir qu’elle est autiste Asperger. Sa vie va s’en trouver profondément modifiée.

5

√ J’ai apprécié :

☞  C’est un récit très immersif : on est plongé dans le quotidien de Marguerite, qui ne comprend pas (son entourage non plus d’ailleurs…) sa différence.
☞ Les dialogues sont très justes et mettent l’accent sur les situations quotidiennes où la jeune femme doit faire face aux préjugés ou aux remarques blessantes de son entourage. 
On suit Marguerite sur une longue période (avant, pendant, et après son diagnostic), ce qui permet de se rendre compte de son évolution sur le long terme. 

La partie documentaire en fin d’ouvrage permet d’approfondir réellement le sujet !
Le récit, malgré un thème très sérieux, reste optimiste et encourage à accepter sa différence.
Les dessins de Mademoiselle Caroline, un peu naïfs, retranscrivent pourtant parfaitement les émotions de Marguerite. Un contraste au niveau des couleurs est employé pour mettre en évidence toutes les petites choses du quotidien que l’héroïne a du mal à supporter.
☞ On ressent tout le malaise de Marguerite face à certaines situations : notamment quand elle est confrontée au bruit, avec la retranscription de tous les sons/conversations ambiantes, ce qui est plutôt bien vu.

vlcsnap-2017-01-25-17h19m42s199

La différence invisible est une jolie BD, à la fois touchante et instructive, sur un thème dont on parle encore trop peu dans notre société. De quoi dire stop aux idées reçues grâce à ce témoignage poignant.

Publicités

16 réflexions sur “La différence invisible

  1. recolteusedemots dit :

    Chronique qui va à l’essentiel et qui donne envie de se pencher dessus ! Ca fait un moment que cette BD est dans ma wishlist, mais jamais pu l’acheter malheureusement… Et la bibliothèque qui ne l’a pas, haha. Mais de toute manière je compte l’acheter, tout comme Chute livre ou Goupil ou face, des thèmes forts qui me parlent beaucoup !

    J'aime

    • Victoria dit :

      Sinon, suggère la en achat à ta médiathèque 😉 Goupil ou face me fait très très envie aussi, je pense l’acheter d’ici peu ! Ce sont également des thèmes qui me plaisent. On en parle peu, et l’idée d’en savoir plus, sans avoir à me pencher sur un énorme ouvrage spécialisé est tentante 🙂

      Aimé par 1 personne

      • recolteusedemots dit :

        J’adorerais faire ça, mais je suis une grosse flippée, très angoissée par un rien, donc je ne te raconte pas en société c’est bien la galère. Du coup, à chaque fois que je vais à la biblio’, même si je galère à trouver un livre, je fais tout pour me débrouiller toute seule et éviter les interactions parce que je vais me dire « aaah c’est trop stupide, je sais pas me comporter normalement sans être ultra timide et sans paraître chelouuue « . >>’
        Oh, je suis pressée d’avoir ton avis dessus ! C’est tout à fait ça oui, c’est vraiment un moyen accessible d’en savoir plus sur les maladies mentales, sur les troubles etc, une vulgarisation très intéressante et par le biais de romans, BD ou autre, on s’imagine mieux ce que vivent les personnes qui en souffrent que par un récit scientifique et ultra objectif.

        J'aime

      • Victoria dit :

        Je comprends, et ça ne doit pas être évident à vivre au quotidien. Ceci dit, dans certaines médiathèques, tu peux te connecter à ton compte lecteur sur leur site, et faire ta suggestion en ligne. Ça peut être plus facile pour toi dans ce cas là 🙂

        J’essaye de lire de plus en plus de BD petit à petit (je suis plutôt romans à la base), et c’est vrai que j’ai tendance à me tourner vers des récits plus réalistes dans ce genre-là en premier !

        Aimé par 1 personne

      • recolteusedemots dit :

        Disons que comme je ne suis pas encore tout à fait dans la vie des grands, enfin je suis dans la transition, je n’ai pas encore tout à faire, mais je sens que ça va pas être la joie quand je devrais tout gérer mais bon, ça s’apprend !
        Merci du conseil, c’est vrai que j’ai tendance à oublier, le site de ma biblio étant pas le meilleur, je m’y perds assez facilement. ><
        Je te comprends que trop bien ! C'est pour la même raison que je me suis mise à faire mes bulles du mois, pour m'obliger à lire une BD par mois parce que c'était un genre que je délaissais totalement alors que j'ai fais des découvertes splendides !

        Aimé par 1 personne

  2. cocounette dit :

    Un sujet très sensible que voilà et en BD de surcroît.
    Je suis vraiment très intriguée par cette BD et heureuse que ce sujet soit traité.
    Merci pour cette belle chronique!

    J'aime

  3. Nituti dit :

    Je suis tellement contente de voir cette BD faire son petit bout de chemin ! Je l’ai lu dès sa sortie, et ça a été une délivrance pour moi. Cette BD raconte clairement mon quotidien. J’étais à ce moment en plein diagnostic en plus. Bon, on ne s’est pas trompé, je suis bien autiste. Mais pour une fois un livre ne dramatise pas la chose, elle donne courage !
    Je suis heureuse de voir que les gens s’y intéressent et l’apprécient ! 🙂

    J'aime

    • Victoria dit :

      Oui, je me rappelle bien l’avoir vu passer par chez toi ! C’est même toi qui me l’a faite découvrir en premier lieu je crois bien 🙂
      J’imagine que ça a du particulièrement faire écho à ton vécu effectivement. Je vois de plus en plus de BD du même genre qui sortent, et qui sensibilisent le grand public à certaines maladies, et il n’y a pas à dire, je soutiens l’initiative : rien de mieux que ce genre de témoignage pour découvrir le sujet !

      J'aime

  4. anouklibrary dit :

    J’ai lu cette bande-dessinée à Noël et l’ai même offerte à mon papa. Je l’avais beaucoup aimé, elle sensibilise à ce handicap qui est méconnu. J’avais d’autant plus apprécié que l’auteur est elle-même atteinte de ce handicap 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s