[Test] Old Man’s Journey, une épopée reposante

On ne s’embarasse pas de présentations chez Broken Rules ! Vous ne ferez donc pas connaissance avec votre héros. Le jeu s’ouvre sur une scène basique : un vieil homme -aux sérieux airs de loup de mer si on me demande mon avis- reçoit une lettre qui le fait réagir. Ni une ni deux, le voilà parti sur les routes avec son sac à dos, en quête d’on ne sait quoi/qui.

La simplicité même


Reposant, c’est le premier mot qui vient à l’esprit pour qualifier ce titre : pour cause, le jeu se veut un puzzle game narratif en 2D. Oubliez les bastons, ici les mécaniques de jeu sont extrèmement simples, mais relativement efficaces. Il s’agira, ni plus ni moins, d’ouvrir la voie au papi voyageur en déplaçant les éléments du paysages pour lui frayer un passage. On traverse ainsi une quinzaine de panoramas, chacun plus poétique et somptueux que le précédent. 

img_9403

Si au début il s’agit juste d’ajuster la hauteur de certains éléments, le principe évolue au fil des niveaux. On est contraint, par exemple, de déplacer le décor pour dégager un chemin à un train ou une camionnette. Une manière de diversifier un peu le gameplay et de ne pas lasser le joueur, même si le concept original ne change pas vraiment.

Côté difficulté, rien d’alarmant à signaler, si ce n’est que les développeurs ont tout ajusté de manière à amener de nouvelles problématiques, sans pour autant entraver la progression du joueur. Pour ma part, je n’ai jamais bloqué plus de dix minutes sur un niveau.

Un poil trop court ?


Continuons avec les choses qui fâchent : niveau durée de vie, tablez sur deux grosses heures de jeu, selon votre temps de réflexion. Pour 9,99€ à l’achat, cela va sûrement en frustrer certains, mais vous savez quoi ? Bah ce n’est pas si gênant.

Car Old Man’s Journey est une véritable ode au voyage à la direction artistique remarquable, et dispose de plusieurs arguments qui feront passer la pilule de l’investissement/durée de vie !

Une histoire muette


En dehors des pistes musicales qui accompagnent votre épopée, vous n’entendrez aucun son dans le jeu : aucun dialogue ou cinématique ne vient éclairer le joueur sur l’histoire en cours. A travers son périple, le vieil homme se remémore certains souvenirs, déclenchés la plupart du temps par des lieux ou situations précises. Matérialisés en tableaux fixes, ils représentent la seule forme de narration que vous croiserez. 

Old-Mans-Journey-4-940x529

Et pourtant on comprend parfaitement la teneur de l’histoire : suite à la réception d’une lettre dont on ignore le contenu, un vieil homme fait le point sur sa vie, ses choix, ses regrets… D’ailleurs, les différents environnements traversés n’ont pas été placés au hasard, ils correspondent tous à une période particulière de sa vie.

Le studio Broken Rules réussi à prouver que les images, si utilisées correctement, suffisent à raconter des histoires poignantes ! 

Claque visuelle


Loin de l’action présente dans les triples A, le titre est avant tout une promenade sereine et contemplative. Et il y en a des choses à contempler dans Old Man’s Journey

La qualité graphique du jeu et, particulièrement des séquences souvenirs, est tout bonnement magnifique. On notera le soin apporté aux éléments du décor, et la beauté de la palette choisie, allant du pastel vers des couleurs plus chatoyantes en fonction des environnements.

3_old_mans_journey

maxresdefault

L’ambiance apaisante qui se dégage de chacun des tableaux est renforcée par un fond musical très doux, qui se trouve être une création originale de cet artiste ayant déjà fait la bande son du jeu Oxenfree que j’avais adoré !

Un portage bien mené


Après une sortie sur PC et IOS/Android, le titre de Broken Rules s’offre une sortie sur la Switch, console sur laquelle j’ai testé le jeu.

Pour interragir avec les éléments du décor, le mode nomade permet de jouer soit à l’aide des sticks, soit en utilisant directement le tactile de la console, solution que j’ai finalement trouvé la plus adaptée, précise, et immersive.

A noter que la qualité des graphismes est tout à fait honorable, que vous jouiez en mode télé ou nomade !


☞ Expérience vidéoludique extrèmement reposante avec son lot de poésie, Old Man’s Journey propose une histoire entièrement muette, empreinte de nostalgie. Ce titre ne s’adresse évidemment pas à tous les joueurs, mais plutôt à un public friand d’expériences narratives simples et contemplatives. Alors tenez-vous prêts, sortez vos sacs à dos, et embarquez pour une aventure poétique !

old-man-journey-hero-screen
Old Man’s Journey
Développeur : Broken Rules
Genre(s) :
Point & click, Puzzle game

Sortie : 30/03/17
Disponible sur : PC, IOS/Android, Switch, PS4

Publicités

10 réflexions sur “[Test] Old Man’s Journey, une épopée reposante

  1. La douceur des images de ce jeu est complètement folle. Ca suffit à me donner envie de m’y plonger même si le gameplay est pas ultra développé. C’est vraiment le genre de jeux ultra reposants qui prennent pas la tête *0*

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s