Un palais de roses et d’épines #ACOTAR

Un Palais d’épines et de roses ; de Sarah J. Maas
Publié chez La Martinière Jeunesse, 2017 – 525 pages

712wb5rxh1l

 

Partie chasser pour subvenir aux besoins de sa famille, Feyre, 19 ans, abat un loup. Sans le savoir, elle a tué un immortel, créature redoutée par les humains. Et les conséquences ne se font pas attendre. Un être terrifiant se présente chez elle et lui ordonne de la suivre à Prythian, le royaume des immortels. Dans sa prison dorée, elle fait d’étranges découvertes et commence à se poser des questions. Pour sauver sa vie, Feyre devra percer les mystères de Prythian.

 coupdecoeur

Lu en lecture commune avec Victoire, du blog Romanesquement votre, j’attendais peu de choses de ce roman, et c’est peut être parce que je n’avais pas trop d’attentes qu’il m’a fait autant d’effet ! Bien sûr qu’il a des défauts, et que certains jugeront l’intrigue un peu « facile », mais il n’empêche que j’ai pris un immense plaisir à le lire (« le dévorer » serait plus exact !) et à partager mes réflexions au jour le jour avec Victoire. 

☞ Un rythme soutenu

C’est simple, les pages se tournent toutes seules ! On embarque dans l’histoire comme on part en voyage, sûrement grâce au côté très immersif de l’intrigue

Difficile cependant de ne pas différencier deux parties majeures de l’histoire : la première s’avère très introductive et contemplative, tandis que la seconde, qui débute aux deux tiers du livre, à de quoi nous tenir en haleine tant l’action y est concentrée ! Personnellement, ça ne m’a pas gênée plus que ça, tant je rêvais d’en apprendre davantage sur l’univers, les créatures qui le peuplent, et sur le passé des personnages. Mais je peux comprendre que certains trouvent le temps long, pour peu qu’on adhère pas totalement au monde créé par Sarah J. Maas. 

☞ On fait  mieux en fantasy, mais…

Et pourtant…comment ne pas être émerveillé(e) par ce que l’auteure nous présente ? S’il n’est pas particulièrement riche comparé à d’autres, le monde dont elle dresse le portrait et l’histoire, page après page, à de quoi séduire !

Ne vous attendez pas à des noms à coucher dehors, qui sont pourtant d’usage en fantasy (d’après ma maigre expérience), ici tout est clairement identifiable pour ce qu’il est, et j’ai adoré cet aspect-là. On a ainsi les Cours d’Automne, de l’Aube, du Printemps, et j’en passe.

La diversité des créatures présentée, ainsi que les différents pouvoirs des Fae, sont un plus également, même si je suis sûre que l’auteure est loin de nous avoir tout dévoilé !

Enfin, j’ai apprécié le mélange des folklores utilisés pour bâtir l’histoire, puisque si le roman se veut un genre de réécriture de La Belle et la bête, on sent que Sarah J. Maas a puisé son inspiration dans bien d’autres contes. N’étant pas très calée en contes populaires, je serais bien incapable de vous en dire davantage, mais dans sa chronique (très !) enthousiaste, Pikobooks en avait listé quelques uns.

☞ Une romance : beurk ?

Vous le savez depuis le temps : en général, j’ai la romance en horreur dans la littérature… mais alors pourquoi avoir choisi cette lecture ?!

J’vous jure.

Franchement, sincèrement, honnêtement : je ne sais pas. Mais je suis sûre d’une chose : si vous aviez apprécié Twilight étant plus jeune, vous risquez fort de vous jeter sur Un Palais d’épines et de roses ! La romance qui s’installe entre Feyre et Tamlin, on la voit venir à des kilomètres, et malgré tout elle arrive à surprendre. Parce que tout n’est pas rose, que leurs sentiments ne débarquent pas d’un coup d’un seul, mais progressivement. On passe par plusieurs stades, allant de la haine au doute, en passant par le côté cruel et physique, la tension sexuelle, et l’amour tendre. 

Des personnages graou !

Si l’héroïne m’a convaincue dès les premières pages par son caractère (sorte de Katniss Everdeen, en plus bad-ass encore), et que j’ai appris à apprécier Tamlin, les personnages secondaires ne sont pas en reste, sont loin d’être manichéens, et j’avoue les avoir parfois préférés aux deux héros!

En même temps, difficile de ne pas craquer pour Lucien, ami et conseiller de Tamlin, à l’humour cynique et au passé tortueux. Quant à Rhysland, c’est mon gros coup de cœur du roman, il met indéniablement du piquant à la seconde partie, et j’ai hâte de voir ce qu’il advient de lui !
Ci-dessous, deux fan arts qui m’ont particulièrement tapé dans l’œil !

Résultat de recherche d'images pour "fanart acotar lucien"Résultat de recherche d'images pour "fanart acotar rhysand"

 

Bref, j’ai eu l’impression d’avoir 16 ans à nouveau, quand je tombais amoureuse de tous les personnages littéraires qui me passait sous le nez, et ça m’a fait un bien fou !

☞ Véritable révélation, Un Palais de roses et d’épines a su me convaincre, bien malgré moi ! Même si je m’attendais à certains aspects, l’histoire m’a surprise à plusieurs reprises, et l’intrigue, loin de s’essouffler, va crescendo dans l’action. 

En bref, ce roman c’est :
– une héroïne à la volonté de fer 
– une romance présente, mais assez subtile
– un univers bien construit
– une galerie de personnages très charismatique

Publicités

17 commentaires sur “Un palais de roses et d’épines #ACOTAR

Ajouter un commentaire

  1. « Graou ». Ça tu l’as dit ! Quel bonheur de me replonger dans l’ambiance avec ta chronique. BRAVO ET MERCI !
    J’ai tellement hâte que tu puisses lite le tome 2.
    Rhysand ! 😍😍😍😍🌹🌹🌹🌹

    J'aime

  2. J’entends tout et son contraire sur ce livre haha ! Après j’avoue que ce qui serait un défaut pour certain, le côté fantasy un peu simple, est pour moi un soulagement. Les univers trop riches et compliqués, je suis pas bien fan ^^ » Et ma foi j’ai bien aimé Twilight à l’époque, donc ça pourrait me plaire 😉

    Aimé par 1 personne

  3. Il était déjà dans ma WL mais maintenant j’ai encore plus envie de le lire ! Et concernant la romance.. tant qu’il n’y a pas de triangle amoureux, je crois que je pourrais faire avec 😀

    J'aime

  4. Génial ce premier tome ! J’attendais sa sortie avec grande impatience 💕
    Passée le début du livre qui fait trop Cendrillon a mon goût j’ai adoré ! Surtout la deuxième partie du livre 💕💕💕

    J'aime

  5. J’ai tellement envie de lire ce livre ! Le fait que l’auteure se soit inspirée de La Belle et la Bête est en la principale cause. Il me fait de l’œil depuis sa sortie mais malheureusement pour moi (mais heureusement pour mon compte en banque), je ne l’ai pas encore aperçu dans les librairies de chez moi. Je ne sais pas ce qui me retient de le commander sur internet, mais un jour, je vais bien finir par craquer. ^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :