Opération pantalon

Opération pantalon; de Cat Clarke
Publié chez R jeunesse, 2017 – 270 pages 

51wmshgyw8l-_sx319_bo1204203200_

 

L’uniforme, oui ! La jupe, non ! Liberté, égalité, pantalon !
Liv (ne l’appelez pas Olivia, il déteste ça) sait depuis toujours qu’il est un garçon et non une fille, mais le règlement très strict de son collège en matière d’uniforme lui interdit de porter un pantalon. Il lui faudra donc porter des jupes. Commence alors l’Opération Pantalon. La seule manière pour Liv d’obtenir ce qu’il veut, c’est de mener la bataille lui-même. Et il ne compte pas seulement changer les règles : il veut changer sa vie, un combat loin d’être gagné d’avance !

4

☞ Un thème important, mais pas que :

Si la grosse thématique d’Opération Pantalon reste, bien sûr, la transsexualité, de multiples sujets se retrouvent abordés dans le roman, ce qui l’ancre dans la réalité des jeunes d’aujourd’hui : la puberté, l’évolution de certaines amitié, et la tolérance sont des sujets parfois problématiques à cet âge.  

Côté rythme, l’histoire va bon train, tandis que la plume de Cat Clarke, fluide et agréable, nous entraîne dans le quotidien de Liv, qui campe, décidément, un héros sympathique, qu’il nous plait d’aimer dès les premières pages. Courageux et déterminé, il est prêt à se battre pour ses convictions, et le lecteur le suivra avec plaisir dans son évolution.

☞ Une jolie morale

Quelques passages s’avèrent prévisibles, mais la lecture n’en reste pas moins plaisante, et Cat Clarke véhiculent de beaux messages grâce à son histoire. Ainsi, l‘acceptation de soi est au cœur de tout le roman, et Liv n’est pas le seul concerné, comme on le découvre vers la fin.

Même si ce n’est pas toujours évident, et qu’il faut se montrer assez fort pour ignorer les méchancetés, assumer sa différence fait se sentir plus fort, d’autant plus quand on est bien entouré, comme Liv en fera l’expérience.

☞ Un angle d’approche intéressant 

Après mes lectures récentes de George et de Celle dont j’ai toujours rêvé, dont j’étais ressortie mitigée, il me tardait de lire un autre récit jeunesse portant sur la transsexualité. Pas forcément dans l’idée de tout comparer, mais pour avoir, peut être, un autre regard sur la question.

Là où les œuvres diffèrent, à part dans le genre du héros (dans Opération Pantalon, on a affaire à une fille qui, au fond d’elle est un garçon), c’est dans la manière dont la transsexualité est abordée. Si le combat de Liv contre les règles vestimentaires à l’école le touche personnellement et ont de quoi le révolter, c’est aussi une manière plus large de lutter contre le sexisme. En fait, la souffrance du héros se retrouve presque noyée dans cette lutte pour l’égalité fille-garçon, et si c’était une idée originale au départ, elle est trop peu présente à l’arrivée. 

☞ … mais de la surenchère

Ce qui m’amène au « trop, c’est trop ». Parler d’homosexualité et de transsexualité, surtout dans du roman jeunesse, c’est un pari audacieux, et dans l’ensemble, Cat Clarke le relève brillamment. Ceci dit, j’ai trouvé qu’il y avait comme une surenchère dans le domaine du LGBT : prendre position et mettre en scène une héroïne transsexuelle est une chose, la placer au sein d’une famille homoparentale en est une autre. Même si j’admire le fait que ces thèmes soient abordés dans un roman destiné à  la jeunesse, j’ai trouvé, en tant que lectrice, que c’était tout simplement « un peu trop » pour la même personne.

D’autre part, le petit George, du roman du même nom, m’avait davantage touché dans sa détresse à vouloir être une fille et le mal-être intérieur qui semblait le frapper. J’ai moins ressenti cet aspect-là chez Liv, tant l’histoire est tournée vers cette histoire d’uniforme, importante malgré tout. 

☞ Attention, en dépit du dernier point abordé, j’ai vraiment apprécié ma lecture de Opération  Pantalon ! Simplement, je le conseillerais davantage pour le thème de l’homoparentalité et du combat pour l’égalité fille-garçon, que pour la transsexualité, car pour moi le roman ne fait qu’effleurer le sujet. Ça n’en reste pas moins une lecture très plaisante, et je remercie sincèrement les éditions Robert Laffont pour cet envoi 🙂 

En bref, ce roman c’est :
– un personnage principal drôle, touchant et fort
– une histoire empreinte d’histoire et d’émotion

– un sujet principal survolé

Publicités

8 réflexions sur “Opération pantalon

  1. Marinette dit :

    Je comprends ce que tu dis pour la surenchère. Mais, finalement, c’est aussi l’occasion pour l’auteure de pointer du doigt les gens qui font des raccourcis rapides (parents homos = enfants homos).

    Comme tu le dis, une lecture très plaisante 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. recolteusedemots dit :

    j’en ai beaucoup entendu parler ( grosse vague avec Celle dont j’ai toujours rêvé, George, cette fille c’était mon frère, et j’ai oublié d’autres titres °° ) et j’admets qu’il me tente pas mal ! En fait, j’aimerais vraiment découvrir plus de bouquin LGBT+, mais je ne les enchaînent pas histoire de ne pas faire une overdose x)

    J'aime

  3. Ibidouu dit :

    Je le vois pas mal sur la blogo en ce moment ce roman, j’avoue être assez tentée mais je vais attendre un peu pour le lire puisque j’ai récemment lu George et Normal(e). Je crois qu’il faut que je prenne un peu de recul avant de me relancer dans une nouvelle lecture sur la transsexualité. ^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s