Le Maître des livres T1

Le Maître des livres T1; par Umiharu Shinohara
Publié aux Editions Komikku, 2014

cvt_le-maitre-des-livres-t01_2907
À la bibliothèque pour enfant « La rose trémière » vous êtes accueillis et conseillés par Mikoshiba, un bibliothécaire binoclard célèbre pour son caractère bien trempé. Mais contrairement à ce qu’il peut laisser paraître, c’est un professionnel de premier ordre. Aujourd’hui encore, adultes comme enfants perdus dans leur vie viennent à lui en espérant qu’il leur trouvera le livre salvateur.

4
√ J’ai apprécié :

Le personnage de Mikoshiba, bibliothécaire bourru, au caractère très affirmé, qui n’a pas sa langue dans sa poche, ce qui nous le rend d’emblée très attachant ! Cela a beau n’être qu’un premier tome, sa personnalité et son passé sont déjà largement exploités : on revient, par exemple, sur ce qui l’a poussé à devenir bibliothécaire.

le-maitre-des-livres-t01-planche-2-presse-copie-1024x583
☞ Toutes les références à des œuvres classiques de la littérature jeunesse : L’île au trésor, L’étrange voyage de Niels Holgersson… Certaines font d’ailleurs l’objet d’un résumé en quelques planches, et sont très bien intégrées au reste du récit.

☞ L’éternel débat sur la littérature jeunesse : d’abord représentée par un des protagonistes comme un genre de « sous-littérature », puis défendue bec et ongles par un Mikoshiba très convaincant :

On parle souvent de « livres pour enfants », ou de « livres pour adultes », mais la réalité est qu’il n’y a pas d’âge pour apprécier un livre.

☞ Les réflexions autour du métier de bibliothécaire, et de leur rôle de médiateur du livre :

Pour simplifier, je dirais que nous sommes des sortes de boussoles. Nous ne faisons que guider les gens vers les livres qu’ils recherchent.


✘ J’ai moins aimé :

☞ Les dessins, bien qu’assez classiques pour du manga, sont un peu brouillons par moments, ce qui rend l’identification des personnages peu aisée.

☞ On a plus affaire à un genre de « catalogue » de réflexions autour du livre et des bibliothèques, qu’à une réelle intrigue qui tient en haleine. Si cela convient sur un premier tome, cela peut lasser sur la longueur.

☞ La trame des chapitres est répétitive : une personne en souffrance (enfant ou adulte) atterrit par hasard à la bibliothèque, où elle va résoudre ses problèmes, par le biais de la lecture et des conseils avisés des bibliothécaires.

Parfait pour tous les amoureux du livre, et peut être encore plus pour ceux qui ont choisi d’en faire leur métier, Le Maître des livres rassemble un nombre intéressant de réflexions autour du livre, et fait la part belle à la littérature jeunesse. Si ce premier tome constitue un bel hymne à la lecture pour petits et grands, il faudra voir si le plaisir dure dans les prochains opus.

Publicités

5 commentaires sur “Le Maître des livres T1

Ajouter un commentaire

  1. J’en suis pour ma part au 3ème tome (je repousse l’achat du 4ème depuis de longs mois de traversée du désert), c’est un vrai petit bijou. J’aime beaucoup la répétition de l’apparition des personnages en souffrance, parce qu’elle implique la résolution de cette souffrance en question. En bref, ça donne de l’espoir…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :