Le Projet Starpoint T1 : La fille aux cheveux rouges

Le Projet Starpoint T1 : La fille aux cheveux rouges ; de Marie-Lorna Vaconsin
Publié chez La Belle Colère, 2017 – 384 pages

612hxi2nrol-_sx332_bo1204203200_

5

« Faites vos valises, réglez vos compas, faites attention aux angles morts et plongez vite dans cette histoire aux multiples secrets… »

Une introduction pour le moins intrigante, une merveilleuse couverture aux allures vintage, et une comparaison à la sage de Philip Pulman, A la croisée des mondes, il ne m’en fallait guère plus pour me lancer dans cette nouvelle trilogie, malgré les quelques avis mitigés que j’avais pu lire !

Marie-Lorna Vaconsin a une manière assez unique d’aborder le domaine des mondes parallèles. Là où d’ordinaire, l’origine de l’autre univers n’est pas expliquée, mais simplement acceptée comme tel, ici, on y accède de manière très scientifique : tout est question d’angle entre deux reflets, de fréquences et de particules.
J’avoue que cette entrée en matière m’a déstabilisée au premier abord. Mais  loin de me dégoûter de l’intrigue, je n’en ai été que plus curieuse de découvrir cet ailleurs si particulier !

J’ai beaucoup aimé l’idée de deux mondes se superposant de la sorte ! D’un côté nous avons Pythagore et sa vie tranquille de lycéen, faite de cours à rattraper, de contrôles, et de fêtes. De l’autre, il y a les séjours du jeune homme et de Foresta à travers cet ailleurs plein de dangers et de mystères. Le passage fréquent d’un monde à l’autre renforce d’ailleurs le décalage existant entre les deux endroits. 

Difficile néanmoins de s’immerger dans l’intrigue au départ, et pour cause : l’histoire met du temps à démarrer, les premiers chapitres manquent un peu de rythme, et on se demande où Marie-Lorna Vaconsin veut nous emmener… Pour autant, si l’on se laisse porter par sa plume, l’ensemble devient plus cohérent au bout d’une centaine de pages. A partir de là, impossible de lâcher le roman, tant les rebondissements s’enchaînent. Et puis, ne perdons pas de vue qu’il s’agit d’un tome d’introduction à cet univers très particulier. L’auteure distille ainsi quelques pistes, quelques menus détails qui seront certainement développés davantage dans les prochains opus !

Si, d’habitude, les romances ont une forte tendance à me hérisser le poil, ça n’a pas été le cas ici, à ma grande surprise. On le sait, on le sent, le jeune Pythagore et la mystérieuse Foresta sont promis à partager des sentiments amoureux, même si ce n’est pas gagné au départ. Tout est donc plutôt attendu, et pourtant, je me suis retrouvée assez émue par la manière dont l’adolescent désire cette fille d’un autre monde. 

☞ Marie-Lorna Vaconsin a su mettre en place un univers d’une richesse phénoménale dans ce premier tome ! Même si elle nous en dévoile peu quant à ses origines, et que l’on manque parfois d’illustrations pour se représenter certains éléments, elle ponctue quand même son récit de quelques unes des coutumes locales, notamment la bataille de l’Empoing. Si l’ensemble peut paraître brouillon au départ, Le Projet Starpoint est, pour moi, un très bon roman de fantasy et d’exploration, qui pourrait bien être le digne successeur de la série de Philip Pullman, A la croisée des mondes !

En bref :
– un univers d’une grande richesse
– des héros convaincants, car imparfaits
– un bon mélange de fantasy, de culture scientifique et d’aventure
– l’attente jusqu’au tome 2 !

Publicités

7 commentaires sur “Le Projet Starpoint T1 : La fille aux cheveux rouges

Ajouter un commentaire

  1. Je sais bien qu’il ne faut pas juger un livre à sa couverture, mais celle-ci me donne à elle seule déjà très envie de dévorer l’histoire. Et ton avis ne fait que me conforter dans cette idée ! Il va falloir que je lui donne sa chance.

    J'aime

  2. Oh tiens, un autre livre qui parle des mondes parallèles. ça me fait tout de suite penser à la saga Multiversum, que je suis en train de relire actuellement (même si j’ai un peu de mal à me replonger dedans, je l’avoue). Ce genre de sujet est rare dans la littérature, j’ai l’impression. Mais ici, le sujet a l’air d’être bien traité et bien géré. Alors pourquoi ne pas tenter ? ^^

    J'aime

    1. Ah, Multiversum fait partie des romans que j’avais commencé, mais auxquels je n’ai vraiment pas accrocher pour le coup ^^’ Avec un système de monde parallèle, tu as un très bon roman de fantasy aussi de Manon Fargetton, « L’héritage des rois-passeurs », si tu veux 🙂 Il doit y avoir une chronique sur le blog, je l’ai lu cet hiver !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :