Chroniques·Jeunesse

Confessions d’un ami imaginaire

Confessions d’un ami imaginaire; de Michele Cuevas
Publié chez Nathan Jeunesse, 2017 – 192
 pages 

cvt_confessions-dun-ami-imaginaire_9992


Jacques Papier a l’impression que personne ne l’aime. La maîtresse l’ignore quand il lève la main, personne ne lui passe le ballon en sport. Heureusement qu’il y a Fleur, sa sœur et meilleure amie, qui le comprend si bien. Un jour Jacques apprend que sa sœur Fleur a un ami imaginaire. Il se met à son tour à s’inventer un ami imaginaire. Et si lui-même n’était pas tout à fait réel ?

5

Avec Confessions d’un ami  imaginaire, Michelle Cuevas invite les jeunes lecteurs à suivre un héros atypique dans sa quête d’identité. Alors qu’il vit avec Fleur (et François le teckel !) depuis des années, Jacques Papier s’aperçoit un beau jour qu’il n’est ni plus ni moins que l’ami imaginaire de la fillette… Face à un tel bouleversement, Jacques décide de se libérer de sa condition, et de partir à la recherche de lui même… Vaste programme en perspective !

A la manière d’un journal intime -celui de Jacques-, les chapitres sont, pour la plupart, très courts, (on enchaîne donc les pages sans vraiment s’en rendre compte !) et agrémentés de petits dessins. Attention, malgré l’émotion omniprésente, le récit  n’en est pas moins drôle et enjoué ! Simple en apparence, Confessions d’un ami imaginaire reste un roman sérieux et plus profond qu’il n’y paraît

Ce sentiment d’être invisible aux yeux des autres, petits et grands l’ont tous ressenti un jour. Cela apporte une touche de nostalgie et fait écho à l’enfant que l’on était. La plume de Michelle Cuevas, aussi poétique que sensible, met cet aspect-là en avant, pour mieux nous faire ressentir toute une palette d’émotions.

Il y a quelque chose d’infiniment touchant dans ce roman, qui nous aide à comprendre l’importance, pour les enfants, de se créer des compagnons de jeu imaginaires. A l’instar des jeunes filles et garçons qu’il va côtoyer et aider à avancer, Jacques nous montre que peu importe à quel point on est isolé, l’essentiel est d’être unique et de trouver sa place par rapport aux autres. 

« La vérité, m’a t-elle répondu, c’est qu’imaginaire ou pas, on n’est invisibles que si c’est ce qu’on croit. »

« Peut être que nous sommes faits de la même substance que les étoiles et peut être que les étoiles constituées de la même étoffe que nous. De tout ce qui a été perdu, et de tout ce qui n’a pas trouvé sa place. »

On a donc à faire à une petite perle de douceur, pour les cœurs à la recherche d’émotions. Singulière grâce à son personnage principal, l’histoire est une véritable ode à l’imaginaire, si puissant chez les enfants. Le roman a un côté très magique et surréaliste qui saura charmer les jeunes, mais aussi les plus grands qui ont su garder leur âme d’enfant !

En bref, ce roman c’est :
– un point de vue original !
– un condensé d’émotions
– un joli focus sur l’importance de l’imaginaire

Publicités

8 réflexions au sujet de « Confessions d’un ami imaginaire »

  1. Je l’ai acheté un peu au pif pour la médiathèque parce que la couverture et le résumé me revenait.. et bien grâce à toi je vais pouvoir le conseiller sans souci.. et peut être le lire si un jour j’ai le temps! 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s