On est tous faits de molécules

On est tous faits de molécules; de Susin Nielsen
Publié chez Helium, 2015 – 210 pages
51pah-vehfl

Un adolescent geek, Stewart, ayant perdu sa mère, et sa nouvelle demi-soeur, Ashley, une des filles les plus populaires et superficielles du lycée, sont bousculés par les changements de la vie des adultes qui les entourent et font face chacun à leur manière.

Les romans de Susin Nielsen se lisent toujours très bien, et On est tous faits de molécules ne fait pas exception à la règle ! Présent dans la sélection 3e/2nde du Prix des Incorruptibles de cette année, c’était le dernier livre qu’il me restait à lire pour (presque) compléter le challenge proposé par Un Petit Bout de Bib(liothèque). Connaissant déjà un peu le style de l’auteure, je n’avais qu’une seule hâte : y plonger tête la première !

Dans ce roman à deux voix, les deux principaux protagonistes prennent la parole chacun à leur tour, le temps d’un chapitre, pour nous faire partager leur vision (très opposée) des événements.
Nous avons d’abord Stewart, adolescent surdoué au niveau scolaire, mais pas si doué que ça dans les rapports sociaux avec ses congénères. (cela donne d’ailleurs souvent lieu à des réflexions décalées et humoristiques de sa part !) Encore sous le choc du décès de sa mère deux ans auparavant, il suit pourtant son père, qui a décidé de refaire sa vie avec une nouvelle compagne.
C’est là que nous faisons la connaissance de Ashley, car voilà : cette nouvelle compagne a déjà une fille d’un précédent mariage ! Très méprisante envers son nouveau frère qu’elle surnomme immédiatement « monstroïde », elle est un véritable cliché ambulant : seuls comptent son apparence et sa cote de popularité !

Si les deux personnages s’avèrent très attachants (oui, oui, même cette garce d’Ashley, plus fragile qu’elle n’y paraît), les personnages secondaires qui gravitent autour d’eux le sont tout autant ! Chacun d’entre eux est important, d’une manière différente, et va aider nos deux jeunes héros à s’affirmer, grandir et évoluer. Complètement désorganisée au départ, cette famille moderne finit plus unie que jamais sous la plume drôle et pétillante de l’auteure.

Susin Nielsen évoque énormément de sujets dans ce roman : parfois l’air de rien, sans trop en avoir l’air, d’autres fois de manière plus approfondie. On y retrouve donc une critique du culte des apparences, les problématiques du deuil et de la difficulté à former une famille recomposée, mais aussi le harcèlement et la différence. Comme toujours dans ses romans, elle choisit de traiter le tout de manière légère et humoristique.

Destiné aussi bien aux adolescents garçons que filles, ce petit roman ne paie pas de mine mais dresse le portrait sensible, et pourtant réaliste, de personnages hauts en couleurs et au combien attachants. Son écriture fine et sensible en fait un véritable plaisir de lecture !

En bref :
– des personnages mignons
– un ton humoristique assumé
– des thèmes forts évoqués

Publicités

4 réflexions sur “On est tous faits de molécules

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s