BD/Manga·Chroniques·Jeunesse

L’épouvantable peur d’Epiphanie Frayeur

L’épouvantable peur d’Epiphanie frayeur; de Séverine Gauthier et Clément Lefèvre
Publié aux Editions Soleil (collection Métamorphose), 2016 – 92 pages 81jgnzobf7l

Voici Epiphanie. Elle a huit ans et demi.
Et voici sa peur, elle a huit ans aussi.
En huit ans, Epiphanie n’a pas beaucoup grandi.
Sa peur, SI.

5

C’est un peu par hasard que je suis tombée sur cette magnifique bande dessinée jeunesse en librairie, il y a quelques semaines. Si j’avais déjà pu appréhender le travail de scénariste de Séverine Gauthier à travers d’autres albums de qualité (L’homme montagne par exemple, Garance, ou encore Coeur de pierre), l’univers graphique de Clément Lefèvre m’était, par contre, inconnu. Eh bien, je ne regrette pas ma découverte !

Epiphanie a un problème de taille : elle a peur de son ombre ! On conviendra que ce n’est pas ce qu’il y a de plus pratique, puisque celle-ci est sensée nous suivre partout… La petite fille entreprend alors un genre de voyage initiatique et part à la recherche d’un remède pour vaincre sa peur. En chemin, elle croisera évidemment plusieurs personnages qui la conseilleront : un guide qui a perdu son sérieux et flotte dans les airs, le docteur Psyche, un chevalier sans peur (du moins jusqu’à ce qu’il la rencontre…), un dompteur de bêtes sauvages et une voyante qui n’arrive pas à déchiffrer son avenir. S’inspirant de toutes ces rencontres, c’est finalement en elle qu’Epiphanie trouvera la solution à son problème.

D’ailleurs, si l’album traite avant tout de la peur, ça ne se ressent pas du tout au niveau des illustrations ! Au contraire, les dessins sont mignons comme tout, Clément Lefèvre utilise des couleurs chatoyantes qui sont le parfait reflet de cet univers décalé et plein de fantaisie.

Même une fois l’histoire achevée, l’objet livre a encore quelques secrets à révéler (que pour être honnête je n’avais même pas remarqués à la première lecture) : on retrouve à la fin de l’album un récapitulatif des phobies les plus étranges, mis au point par le docteur Psyche, ainsi qu’un jeu de l’oie dépliant se référant à l’univers que l’on vient de quitter.

Si le livre s’adresse à priori plutôt aux enfants, je pense que les adultes y trouveront leur compte, tant le propos est intelligent et l’histoire truffée de références à d’autres œuvres (notamment à Alice au pays des merveilles ou Don Quichotte -je crois-).

En bref :
un univers fantaisiste et onirique
– de merveilleuses illustrations ♥
des personnages originaux à la Lewis Carrol

Publicités

24 réflexions au sujet de « L’épouvantable peur d’Epiphanie Frayeur »

      1. Oui il a 30 % plus un certain montant de livres en cadeaux et il n’a jamais assez d’idées pour les dépenser (et moi j’en ai toujours, ça tombe bien 😉 ).

        J'aime

      1. Voilà, j’ai enfin lu (et publié mon avis) sur L’épouvantable peur d’Epiphanie Frayeur et tu avais tout à fait raison : elle est plus que chouette même. Vraiment magnifique.

        J'aime

    1. Ah non, petit rectificatif : c’est la génialissime Amélie Fléchais (triple <3) qui illustrait L'homme montagne (elle a fait Le Petit loup rouge aussi, c’est sublime). Séverine Gauthier fait seulement des scénarios 🙂

      Aimé par 1 personne

  1. Et voilà… voilà pourquoi j’adooore me promener sur la blogosphère et me laisser entraîner de blog en blog. parce que je finis toujours par tomber sur un très beau site avec un bel article qui me donne envie de lire un beau livre. 😀
    Merci Victoria pour cette idée de BD qui fait effectivement très envie !
    Lya

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s