Chroniques·Young-Adult

Nos âmes jumelles

Nos âmes jumelles ; de Samantha Bailly
Publié chez Rageot, 2015 – 320 pages

91bvp5jmael

L’une est blonde, l’autre brune. L’une solaire et populaire, l’autre timide et solitaire. Sonia dite Yuna écrit pour une association, Trames, qui publie un fanzine. Elle y rencontre Lou-Tiamat, qui s’affirme dans l’art du dessin suite au divorce brutal de ses parents. Leur amitié virtuelle se double d’échanges sur leurs créations et leur vie affective. Jusqu’au jour où les deux jeunes filles se rencontrent un week-end autour d’un projet…

5
Après des mois à entendre parler de ce roman partout sur la toile, je me suis dit qu’il fallait que je m’y mette ! Je ne savais pas trop quoi en attendre. Pour être honnête, l’intrigue ne m’emballait pas spécialement, et la couverture ornée de photos type « selfies bouche en cul de poule » ne me disait rien qui vaille… Pourtant, comme j’aurais eu tort d’aller voir ailleurs !

Tout commence à la rentrée, quand Sonia prend l’initiative de s’inscrire sur un forum d’illustrateurs et d’auteurs amateurs. Sonia, c’est la fille bien dans ses baskets, très à l’aise avec les garçons, et qui rêve de devenir écrivain ! A contrario, Lou, qu’elle rencontre sur le site, est plutôt du genre réservée et isolée au lycée. Il faut dire que depuis que son père a quitté le domicile conjugal, elle souffre de dépression, d’où le fait qu’elle se jette à corps perdu dans le dessin, son échappatoire. L’écriture et l’illustration deviennent petit à petit un projet commun, stimulant les deux lycéennes dans leur quotidien. 

C’est fou de constater combien ces deux jeunes filles sont différentes, que ce soit par leur caractère, leur cadre familial ou même leur position sociale au lycée ! Et pourtant, rien ne les empêchera de s’entendre, de se comprendre et de retrouver confiance en elles. Ce qui les relie finalement, c’est la volonté commune qu’elles mettent dans leur passion : le dessin pour Lou, l’écriture pour Sonia. On décèle une certaine fragilité chez chacune d’elle, ce qui contribue  sans doute à nous les rendre attachantes ! 

Samantha Bailly nous propose une histoire simple et légère, un récit emprunt de nostalgie qui nous rappelle nos années lycée. J’ai apprécié le fait que son récit soit truffé de références actuelles (la série Game of Thrones, les jeux Pokemon sur console, …) Le petit plus selon moi ? Les courts extraits de la vie future de Lou et Sonia que l’on retrouve à chaque début de chapitre ! De quoi nous permettre de nous projeter dans le temps, et d’imaginer comment les choses ont tourné pour nos deux héroïnes ! 

Au delà de la naissance d’une très belle amitiéNos âmes jumelles traite aussi du harcèlement scolaire, de la découverte de soi, de l’homophobie et des familles recomposées. Les rencontres virtuelles sont également au cœur du sujet. Il est d’ailleurs bon de rappeler que quand une passion nous anime, les réseaux sociaux peuvent être bénéfiques et permettent de rencontrer de belles personnes !

J’ai vraiment aimé ce roman ! Ce n’était pas gagné au départ : je partais avec quelques à prioris puisqu’il s’agit d’une histoire d’amitié entre deux adolescentes et que bon, j’ai un peu passé l’âge…malgré tout, je me suis pris d’une grande tendresse pour ces deux personnages ! Pas de coup de cœur à proprement parler, même si ce roman a su se faire une jolie place dans mon cœur !

 En bref :
 – on s’identifie complètement aux personnages
– l’adolescence est évoquée avec justesse

Publicités

6 réflexions au sujet de « Nos âmes jumelles »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s