Le Jardin des secrets

81nx4ebvy6lLe Jardin des secrets; de Kate Morton
Publié chez Pocket, 2010 – 704 pages

1913 : sur un bateau en partance pour l’Australie se trouve une petite fille de quatre ans, seule et terrorisée. Le navire lève l’ancre et elle se retrouve à Brisbane. Si le secret de son débarquement est religieusement gardé par ses parents adoptifs, ceux-ci décident, le jour de ses 21 ans, de révéler à Nell les circonstances étranges de son arrivée dans la famille. Bouleversée, ce n’est que des années plus tard qu’elle entreprend le voyage vers ses origines. Une quête difficile pour lever le voile sur près d’un siècle d’histoire familiale…

coupdecoeur

Le résumé de quatrième de couverture était assez intrigant pour me donner envie de plonger dans l’histoire, sans trop en dévoiler non plus. J’ai découvert Kate Morton cet été avec “Les heures lointaines”, qui, malgré quelques longueurs, m’avait bien plu. Du coup, quand j’ai vu Le Jardin des secrets dans le rayon nouveautés de la médiathèque, je n’ai pas hésité !

L’histoire alterne le point de vue de trois femmes différentes : Cassandra tout d’abord, de nos jours, Nell qui nous raconte le début de sa quête sur ses origines, et finalement Eliza, une jeune femme du début du 20ème siècle, surnommée « la conteuse » et dont le destin est étroitement lié aux deux autres. L’auteure entremêle intelligemment chaque époque aux autres, pour faire avancer l’intrigue et mener, petit à petit, à la découverte finale. Personnellement, cette alternance chronologique me ravit à chaque fois ! Adepte de ce genre de procédés, je trouve que cela apporte du rythme à l’histoire tout en renforçant le mystère existant…

Le Jardin des secrets, c’est surtout une quête initiatique qui nous fait prendre conscience de l’importance de la mémoire familiale. C’est aussi un livre par lequel on voyage à la fois en Australie, à Londres et en Cornouaille, mais aussi dans l’univers des contes de fées.
J’ai d’ailleurs beaucoup apprécié la place accordée aux contes pour enfant dans le livre. A plusieurs reprises, des contes du recueil de la petite Nell sont retranscrits tels quels dans le roman, pour permettre au lecteur de le découvrir en même temps. Petit plus : chacun a, bien sur, un lien direct avec le mystère de l’histoire.

Bien que les romans historiques ne soient pas ma tasse de thé, quand on me propose d’en apprendre davantage sur les mœurs d’une époque sans trop en avoir l’air, j’accroche bien. Et c’est justement ce à quoi s’attelle Kate Morton en abordant l’Angleterre du début du siècle dernier : elle cite notamment l’histoire du tristement célèbre Jack l’Éventreur et nous donne un aperçu des bas-fonds londoniens.

Grâce aux talents de l’auteure, et en particulier au soin qu’elle apporte à ses descriptions, j’ai l’impression d’avoir découvert Blackhurst, sa crique et son labyrinthe en même temps que la jeune Eliza. Je me suis laissé complètement emporter par le charme et les émotions qui se dégagent du roman, et quitte donc à regret cet univers si particulier !

Avec ce récit à plusieurs voix, admirablement bien écrit et très prenant, Kate Morton dresse le portrait de femmes représentantes d’une époque donnée. Si vous adorez les sagas familiales sur plusieurs générations, avec révélation d’un secret à la clef, n’hésitez plus, Le Jardin des secrets ne peut que vous plaire !

En bref :
– une belle histoire intergénérationnelle
– un background historique intéressant
– immersion totale dans le roman garantie !

Et si d’autres romans du même style vous viennent en tête, n’hésitez pas à me le faire savoir : je suis preneuse ! 🙂

Publicités

12 réflexions sur “Le Jardin des secrets

      • Mathilde ROUSSELOT dit :

        Ce sera dans ma liste de réservations à faire.
        Je suis dans Les Anges Aquatiques (Mons Kallentoft), dernier programmé de ma semaine. Je vais donc me préparer une petite pile pour le weekend (qui se résumera à dimanche), et garder le cap : je vais lire Le Chuchoteur (Donato Carrisi)… Puis mettre le clignotant et me plonger dans Te Retrouver (Keren Davis), que j’ai envie de lire depuis longtemps !

        Bonnes lectures ! ❤

        J'aime

  1. Alice Talpin dit :

    Ta chronique est très intéressante et donne très envie de lire le roman. A mettre prochainement dans ma PAL (qui croule déjà il faut le dire !)!
    Sinon, ça me fait un peu penser à Vango de T.de Fombelle cette histoire (la quête d’identité et le côté historique). Je crois savoir que tu l’aime tout autant que moi 😉

    J'aime

    • Victoria dit :

      Merci de ton passage Alice !
      C’est un vrai problème les PAL hein ? :/
      Il y a du vrai dans ce que tu dis, j’avais pas forcément fait le rapprochement ! Et effectivement, je l’aime vraiment beaucoup… 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s